Les matériaux d’isolation

LES MATÉRIAUX D’ISOLATION

L’ isolation est un point crucial de la maîtrise de l’ énergie et doit être pensée avec le plus grand soin ( l’aide de thermiciens est encore conseillée) .En construction elle est complémentaire aux choix constructifs, aux matériaux choisis  pour la construction , en rénovation il est impérieux de bien cerner ses besoins. Or ce marché de l’isolation est en plein boom, dynamisé par les différentes aides de l’état on trouvera donc de multiples propositions pour l’ intérieur, l’ extérieur. Utilisation des différents matériaux naturels ou pas, PVC Alu. Il faudra donc être très vigilant. Un professionnel de l’isolation assure sa rentabilité en vendant son savoir faire. Dans ce marché on comprend donc l’intérêt d’un conseil indépendant.
C’est donc une véritable stratégique. Qui tient compte du budget, qui doit étudier les ponts thermiques (voir maisons passives), fixer les résistances à atteindre donc contrôler les plans et les CCTP ( IMPÉRATIVEMENT )

On peut classer les matériaux d’isolation en trois catégories:

Les laines (minérales, végétales, animales): Constitué d’éléments à base de minéraux, de végétaux ou issu d’animaux, comme leur nom l’indiquent. Contrairement aux idées reçues, ces trois types d’isolants sont tous fabriqué à base essentiellement de produits naturels. Dans les trois cas ces matériaux sont la plus part du temps présentés comme des matelas (en rouleau ou en plaques). Pour obtenir cet effet matelas et lier les fibres entre elles pour les laines végétales et animales on ajoutera des fibres de polyester (20%)., quelque fois du latex. Toujours dans le cas des laines végétales et animales elles subiront différents traitements fongicides, pesticides, ignifugeant, antistatique. Certains de ces traitements pouvant se révéler dangereux pour les animaux. Nous y reviendrons en détail.
Les polystyrènes: On en distingue trois sortes essentielles:Le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, le polyuréthane. Clairement ces produits sont des plastiques et donc fabriqués à la base à partir d’énergie fossile et d’origine organique. Leurs différences résident dans la méthode de fabrication, et des différents gaz qui participent à celle-ci. Ils ont des utilisations théoriques différentes, ils sont ignifugés, et ne propagent pas de COV (composés organiques volatil).
Les isolants minces : Ne disposant pas de certification, nous les considérons comme des compléments d’isolation et non pas comme isolant . Composés de feuilles d’aluminium qui prennent en sandwich, des composant comme des mousses , des feutres (d’origine animal végétal ou de synthèse….). Le nombre d’empilage est censé donner la résistance thermique. Malgré le succès que ces produits semblent remporter auprès des particuliers (faible épaisseur, toucher agréable…) les techniques de pose sont compliquées si on veut enfermer des lames d’air inerte entre les différentes couches.

Pour avoir un avis pour tous ces isolants allez sur le site de l’ACERMI organisme de certification des isolants: www.acermi.fr
D’autre part l’ ACERMI met à votre disposition un outil ludique de choix   http://www.acermi.com/isolants-certifies/rechercher/ des matériaux d’isolation.

Autres critères de choix important pour les isolants, ce sont leurs caractéristiques et leurs performances qui par nature ou de part leur conditionnement peuvent les destiner à des applications différentes (murs, combles, planchers) dans les règles de l’art.

Enfin la performance d’isolation thermique n’est pas la seule à prendre en compte,
Il faut parallèlement tenir compte de l’isolation acoustique. Pour cela la démarche est un peu plus compliquée en fait cela dépend du bruit à traiter:

Les bruits évoluant dans l’air (internes ou externes) à l’habitation: Donc de la musique ou la télé des pièces à vivre par rapport aux chambres, mais aussi des bruits inopportuns de la chambre des parents aux chambres des enfants, passant par les bruits extérieurs des tondeuses à gazon des voisins, à leurs fêtes intempestives, au trafic routier si il y a lieu. Ce genre de bruits se mesurent en décibels (dB). Les différents matériaux d’isolation ont une résistance mesurée pour ce types de bruits: Rw
Les bruits d’impact (chute d’un objet, bruits de pas sur un plancher). Ce genre de bruits exprimés aussi en décibels (dB). Dans ce cas on parlera de capacité d’absorption des revêtements.

Pour aller plus loin un guide méthodologique de L’ ACERMI qui dans sa dernière partie développe avec des schémas les DTU UTILES à la mise en œuvre des différents matériaux d’isolation

Tableau comparatif des matériaux

Tableau comparatif des matériaux de construction, d’isolation, de revêtements et autres : capacité thermiques, résistance acoustique, etc

MATERIAUX MASSE VOLUMIQUE CONDUC THERMIQUE λ EPAISSEUR PRISE EN COMPTE RESISTANCE THERMIQUE R CHALEUR SPECIFIQUE (c) CAPACITE THERMIQUE (C) RESISTANCE AL VAPEUR D’EAU µ ENERGIE GRISE PRIX MOYEN UNITES EMPLOYES

kg/m3 W/m.K° m m²K°/W J/Kg.K° Wh/m3K°

[…]

Isolation par l’extérieur

L’ISOLATION PAR L’EXTÉRIEUR

Globalement, un système d’isolation par l’extérieur consiste à appliquer sur le mur extérieur un isolant et un revêtement techniques pour réaliser cette protection. Cette solution est particulièrement adaptée à la rénovation, ou doit faire partie de la stratégie dans une construction neuve: Les matériaux de construction employés notamment doivent être […]

Les isolants minces

LES ISOLANTS MINCES

Ne disposant pas de certification, nous les considérons comme des compléments d’isolation et non pas comme isolant .

Le fonctionnement des isolants minces met en œuvre non seulement la résistance thermique en tant que tel , mais aussi les comportements vis-à-vis des échanges par rayonnement (d’où l’utilisation d’aluminium) […]

Polystyrènes

Les POLYSTYRÈNES ALVÉOLAIRES Le polystyrène expansé:

Fabriqué par expansion à la vapeur d’eau, des billes de polystyrène forment ainsi un isolant à structure cellulaire fermé. Le polystyrène est clairement issu du raffinage du pétrole (du naphta pour être exact). Ce produit est composé de 2 à 3% de matière et de 98 à 97% […]

Les laines

LES LAINES : minérales, végétales, animales

Attention, surtout si on a une démarche très écologique à la composition exacte des laines végétales et animales, aux traitements qu’elles ont subis qui peuvent être dangereux pour certains animaux, et donc au réel impact sur l’environnement. Par exemple, rajout de polyester qui rendent ces matériaux non […]