Rénovation – les bonnes pistes

RENOVATION LES BONNES PISTES des solutions économiques

 

DEVIS TRAVAUX MALINS

1– Les systèmes mixtes d’économie d’énergie:

Si votre chaudière est encore exploitable économiquement, un système mixte est envisageable d’autant que les systèmes mixtes sont aussi employés dans le neuf. Les systèmes uniquement renouvelables sont rares et quelquefois inadaptés à la rénovation surtout de manière économique. Le but est d’économiser le plus possible d’énergie fossile en remplaçant 40% à 70% de cette énergie « chère ». D’autre part cette chaudière peut être couplée à un CESI (chauffage solaire indépendant) pour la production d’eau chaude.

Si votre chaudière est obsolète (fuel ou gaz) la technologie ayant fait des progrès les nouveaux modèles à plus haut rendement rendrons encore plus économique la solution exposée ci-dessus. Enfin pensez la programmation régulation de chauffage (les technologies disponibles sont intéressantes) qui permet aussi une économie importante.

La mise en place de panneaux photovoltaïques afin de produire et de revendre de l’électricité.

Exemples:

2- L’isolation

L’isolation par l’extérieure est plus adaptée la rénovation car moins « dérangeante », pas de déplacement de mobilier, pas d’encombrement intérieur. Un problème cependant c’est plus chère qu’une isolation classique. Elle a aussi comme avantage de supprimer les ponts thermiques pouvant exister sur les constructions anciennes.

L’isolation des combles est aussi possible par l’extérieur, surtout si vous devez revoir une partie de votre charpente. Sinon les possibilités sont différentes en fonction du fait que vos combles sont aménagées ou pas. En cas de combles non aménagées rien de plus simples ou rajoute au sol du grenier l’épaisseur idoines pour rejoindre les normes. Sinon cela sera plus difficile (démontage des plafonds ou rajout sur plafonds existants) induisant don une perte de volume.

L’ isolation des sols si la maison est construite sur vide sanitaire ou sol-sous se fera en plafond de ces espaces c’est la manière la plus économique et rationnelle. Par contre une maison sur terre plain la solution est plus compliquée et il n’est pas sur que le jeu en vaille la chandelle (inertie thermique du sol).

Les ouvrants: Du double vitrage au minimum est nécessaire, celui-ci peut se monter sur les dormants existants. Par contre le triple vitrage nécessitera un changement total de la fenêtre (poids). On en profitera pour vérifier l’étanchéité des fenêtres.

Le choix des matériaux d’isolation dépendra aussi de la structure de votre habitation :pierre, pisé, parpaing….

3– La ventilation

Maintenant que votre habitation est isolée, l’enveloppe étant étanche, impérativement un système de ventilation performant est nécessaire. Profitez de l’isolation des combles pour le mettre en place. En fonction du choix réalisé pour votre énergie complémentaire un système double flux n’est peut-être pas nécessaire une VMC hygroréglable pourra certainement suffire.

4– Récupération de l’eau de pluie

Pensez aussi à la récupération des eaux de pluie non indispensable mais utile ,et économique surtout pour le jardin

L’ensemble de ces travaux bénéficie soit du prêt taux zéro « éco prêt » soit d’avantages fiscaux.

5– En fonction de votre budget

Vous pouvez penser donner un côté bioclimatique votre habitation. Les travaux seront plus lourds, mais cela en vaudra la peine. Il faudra alors pratiquer des ouvertures au sud si elles n’existent pas, boucher des ouvertures au nord, ouest, est éventuellement, revoir l’architecture de votre maison. Voir conception bioclimatique

6- Les éco-artisans et RGE

Le président de la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) et Jean– Louis BORLOO ministre de l’ écologie de l’énergie et du développement durable ont mis en place lors du dernier Congrès de la CAPEB une convention pour déployer un programme intitulé ECO ARTISAN, devenu RGE (reconnu garant de l’environnement)

C’est un label qui garanti la compétence de l’entreprise en évaluation thermique globale et donc peut ainsi fournir un conseil en la matière ses clients. Mais aussi elle devra s’engager à vérifier la qualité des travaux et évaluer la satisfaction de ses clients.

Pour obtenir ce label l’artisan devra prouver sa compétence en passant un examen et un suivi par un système d’audit par des organismes tiers indépendants.

Reste en suspend la mise en place effective à vérifier sur le site de la CAPEB.

7– Subvention spéciale de l’ANAH depuis le début MAI. (l’éco subvention)

Destinée aux propriétaires ayant de revenus modérés, pour leur faire réaliser des économies de l’énergie. Les travaux concernés devront avoir un effet immédiat de rentabilité.

Les conditions d’attribution:

  • Etre propriétaire d’un logement de plus de quinze ans et que ce soit son habitation principale, s’engager continuer à l’occuper pendant six après les travaux.
  • Justifier de revenus ne dépassant pas une certaine limite en fonction de son coefficient familial et de son implantation géographique.
  • Faire réaliser par des professionnels des travaux pour un montant compris entre 1500 et 13000 €

La subvention sera comprise entre 20 et 35 % des travaux concernant l’amélioration énergétique, elle est cumulable avec l’éco prêt taux zéro et les crédits d’impôts, même pour les foyers non imposables.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>