Paysager Une nécessité

PAYSAGER de QUOI PARLONS NOUS?

Pour une bonne information: Ce vocable de « paysagiste » recouvre en fait plusieurs professions différentes.

  • l’architecte paysagiste
  • l’entrepreneur paysagiste (ou jardinier)
  • le paysagiste maître d’œuvre
  • l’ingénieur paysagiste

Si ces professions traitent tous de l’aménagement paysagé, le paysagiste maître d’œuvre et l’ingénieur paysagiste interviennent dans des milieux qui concernent pas ou peu le milieu de l’habitat individuel.
Ils ont une intervention qui est plus général dans notre paysage urbain, en ce qui concerne:

 » Le maître d’œuvre  il s’agit de l’analyse du paysage à l’échelle d’une grande région ou d’un site précis dans le cadre de l’élaboration d’un document d’orientation ou de planification (plan de paysage, charte paysagère, SCOT, PLU), d’un grand projet (création, requalification ou recherche d’une implantation d’une infrastructure, d’un équipement, d’un quartier) .
 
L’ingénieur quand lui à une approche pluridisciplinaire et scientifique du projet de paysage.

conduire un projet de paysage : créer, coordonner, aider à la prise de décision, évaluer
dialoguer et collaborer avec les acteurs (professionnels, institutionnels, usagers…)
analyser et comprendre la dynamique des territoires, des collectivités et des entreprises
maîtriser la notion de qualité Paysage (produit, service et entreprise)
exercer des responsabilités de gestion ou/et de direction
concevoir et utiliser des technologies et services innovants
assurer des missions de recherche et d’enseignement  »

SOURCE WIKIPEDIA

Nous aborderons donc plus en détail ce que vous apporte ou peuvent vous apporter, l’architecte paysagiste et l’entrepreneur paysagiste.

Un paysagiste est un artisan dont le métier consiste à concevoir l’espace extérieur d’une habitation ou d’un bâtiment, afin de le rendre plus attrayant. Le paysagiste est « l’artiste qui crée dans le domaine du paysage ».

L’architecte paysagiste

 » La spécificité de l’architecte paysagiste par rapport aux autres professions se situe ainsi :

vis-à-vis de l’environnementaliste : dans son aptitude à intégrer la dimension subjective, culturelle et sociale du paysage, et à mettre en œuvre sa propre créativité.
vis-à-vis de l’architecte : dans son aptitude à intégrer non seulement le végétal, mais plus généralement la complexité, l’évolution et l’incertitude d’un milieu vivant, du jardin au territoire, de la ville à la campagne.

Complémentaire et partenaire  de l’architecte, partageant des savoir-faire , c’est un spécialité spécifique ‘à la Française’. Si l’architecte travaille sur un projet défini, l’architecte paysagiste, gère un processus qui n’est que partiellement déterminé. » (Source Wikipedia)

L’entrepreneur paysagiste (ou jardinier ou jardinier paysagiste)

 » est le gestionnaire d’une entreprise spécialisée.
L’entrepreneur paysagiste a en charge la création ou la gestion d’un espace public, d’un jardin, de travaux paysagers, de travaux d’élagage, etc. Dans ce cadre, il peut aussi être amené à des prestations de conception. Sa prestation comprend la traduction des documents de conception et la définition des travaux, tâches, équipes, matériels à mettre en œuvre, le choix des fournisseurs, ainsi que l’exécution et la coordination des travaux de création et d’entretien. Suivant ses compétences, il peut assurer ses prestations sur différents champs : terrassements, petites maçonneries, sols minéraux et sportifs, semis, plantations, élagage, implantations de réseaux d’arrosage et de mobilier. » (SOURCE WIKIPEDIA)

On voit donc bien que dans un projet de construction, le paysagiste au sens large a une importance considérable. Vous avez avec soin, défini votre projet d’habitation, celui-ci ne sera complet que si l’extérieur et donc votre environnement soit cohérent avec ce projet.

Souvent cet aspect pour des raisons économique « passe » au deuxième plan des préoccupations, cependant nous considérons que cela est dommageable. En effet tous les maîtres d’ouvrage on projeté leur personnalité, leur goûts, dans leur univers intérieur en y mettant beaucoup d’énergie, il est dommage que dès que l’on dépasse l’enveloppe de la maison on se trouve dans un espace anarchique par rapport à l’architecture même de sa maison. Tout comme pour la maison, nos compétences, ont des limites; il est encore plus difficile pour un non professionnel de se projeter dans le monde du végétal, vivant par essence donc évoluant dans le temps.
Si il nous est à tous possible de prendre en main l’entretien courant de nos extérieurs, avec un minimum de formation et ou d’information, il est beaucoup plus délicat de créer une ambiance paysagé de notre environnement en parfaite harmonie avec l’architecture de notre habitation, du terrain sur laquelle elle a été érigé, et de liaison enveloppe environnement.

Donc il est souhaitable d’associer un paysagiste, au sens large, dès la conception du projet, avec les moyens dont on dispose, il saura collaborer de manière utile avec un architecte ou avec un constructeur sérieux.
Cela évitera bien des déboires et des plantations, replantations, des pertes de matériaux vivants car mal implantés, pas adaptés, ne donnant pas les résultats esthétiques escomptés, au pire en grandissant provoquant des désordres de l’enveloppe (fondations, couverture, enduits…). Et peut être au bout du compte des économies, grâce à un investissement initial utile.

Biodiversité et HABITAT

La biodiversité et notre habitat – Les Murs végétaux


murs-vegetaux

La biodiversité et notre habitat

Il existe aujourd’hui une demande, voir un engouement afin de se servir de sa maison pour élaborer un écosystème, dit à biodiversité positive. Est-ce pour se donner bonne conscience afin de minimiser l’empreinte écologique de l’homme, ou pour réellement participer à la réhabilitation de nos espace de vie ?
Peut importe cette démarche est positive si l’on respecte quelques précautions élémentaires que nous détaillerons.
Elle oblige cependant, l’architecte, le paysagiste….l’urbaniste (mais ce n’est pas notre propos puisque concentrés sur l’habitat individuel) à repenser l’habitation et dans sa continuité le jardin.
L’on va faire de son habitation, une zone de partage avec notre environnement; se servant de l’enveloppe pour rendre plus tenue cette frontière entre un habitat cossu et la nature.

[…]

Les Plantes Dépolluantes

Les plantes DépolluantesLES PLANTES DEPOLLUANTES

Les fougères éliminent les formaldéhydes, le ficus benjamina se nourrit d’ammoniac, de xylène et de formaldéhydes, l’Aloe vera et le Philodendron éliminent aussi le formaldéhyde. Le philodendron élimine le pentachlorophénol. L’azalée préfère l’ammoniac et le Chrysanthème de trichloréthylène. Le chlorophytum pour le monoxyde de carbone, le toluène et le xylène. Le Lierre et la sansevieria éliminent le benzène…

Le saviez-vous ?

[…]